( 11 décembre, 2017 )

A vot’bon cœur

A votre bon cœur !

Voici venu le temps des « fêtes », moment de partage et d’opulence (pas pour tous).

Le temps aussi de faire vibrer notre générosité.

J’entendais ce matin un spot publicitaire radio du CCFD terre solidaire, celui-ci débutait sur divers sons commentés de gens en difficulté voir de populations en péril en raison de l’exploitation de grands groupe ou d’états. Ce spot concluait sur un appel aux dons, appel destiné évidemment aux auditeurs qui ne sont pour la plupart en rien responsables de ces situations mais forts nombreux (on le souhaite pour cette radio) et plutôt de classe moyenne ou modeste.

Croix rouge, secours populaire ou catholique, restos du cœur, Sidaction, téléthon etc. Tous se bousculent et déploient des stratégies pour attirer à eux les dons. Je pense aussi qu’elles y « investissent » une part de leurs ressources, les spots TV ou radio ne sont pas gratuits. On peut comprendre, voir adhérer à ces stratégies, collecte, dons, appel au bénévolat… je ne doute pas de leur désintéressement et encore moins de leur bonne volonté.

Tout cela me semble extrêmement pervers.

En effet depuis ces dernières années ces « bonnes œuvres » n’ont cessé de se développer, de se multiplier.

Il s’agit en fait de mobiliser les pauvres au secours des plus pauvres.

Jamais il n’est question de mettre les responsables de la grande pauvreté, des maladies, des destructions de pays entiers, face à leurs responsabilités. Les grands gagnants de ces misères et de cette solidarité sont les multinationales, pétrolières, minières, chimiques etc. Si ils tolèrent que parfois on les mette en cause ceci fait partie de leur stratégie tout comme de soutenir, en apparence, toutes ces organisations caritatives, humanitaires etc.

Ils contiennent la misère qu’ils provoquent et poursuivre leur enrichissement « aux dépens ».

Version moderne et mondialisée des bonnes œuvres de nos bons bourgeois des siècles derniers, cette perversion devra cesser d’une manière ou d’une autre lorsque le réveil sonnera.

L’homme veut la concorde, mais la nature sait mieux que lui ce qui est bon pour son espèce : elle veut la discorde.

  [Emmanuel Kant]

Pas de commentaires à “ A vot’bon cœur ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|