( 30 décembre, 2018 )

Citoyenneté

La participation – l’expression citoyenne

Même si le poète prétendait qu’à plus de deux on est une bande de Cons (Brassens) l’homme n’a jamais été en capacité de survivre en solitaire, contrairement à d’autres espèces (hamsters, reptiles, ours, léopards…).

Il a toujours été contraint de s’organiser en groupe pour subvenir à ses besoins et à sa sécurité.

Notre civilisation s’est progressivement organisée, le nombre d’individus composant les groupes sociaux c’est accru,

de la famille élargie les collectivités locales aux communautés de pays, elle a dû adapter le fonctionnement du (des) groupe(s) à leurs tailles et à leurs compositions (différences culturelles).

Dès que l’homme s’organise pour vivre avec les autres, il entre dans l’indispensable processus de cohabitation, la communication.

Les modes de communication sont multiples et complexes, communication orale, communication non verbale (comportementale), communication écrite, communication visuelle…

les véhicules sont nombreux :

-        contact direct véhiculant la parole,

-        expression comportementale (communication non verbale)

-         tracts, journaux, affiches, nouvelles technologies véhiculant la communication écrite.

-        Télé, radio, Web véhiculant la communication verbale et comportementale.

-       

Quel que soit le véhicule ou le mode de communication, chaque individu communique, consciemment ou pas de façon permanente.

Sans communication il ne peut y avoir organisation au sein d’un groupe.

Pour pouvoir organiser la vie collective le groupe doit agir et pour agir il va devoir faire des choix.

Faire un choix s’est toujours renoncer. Solliciter un choix collectif c’est faire admettre un renoncement aux individus composant le groupe.

Pour parvenir à cela chaque individu composant le collectif doit en tout premier lieu avoir conscience et accepter qu’il fasse partie intégrante du groupe.

Il doit se sentir concerné par le choix à opérer, être en capacité de participer à la décision collective,

-        être en capacité de faire un choix éclairé,

-         être en capacité de l’exprimer,

-        être en capacité d’accepter l’expression d’un choix différent,

-        être en capacité d’accepter le compromis.

-        Etre citoyen.

Vous avez dit citoyenneté?

Qu’en est-il du concept de «citoyenneté»?

A quel type de citoyen se réfère-t-on?

à celui qui se moule, se conforme, obéit, ne dérange pas l’ordre établi,

ou au contraire à celui qui ose faire connaître ce qu’il pense,

ose prendre des initiatives, voire entrer en conflit et à l’occasion transgresser pour rester cohérent avec ses valeurs profondes?

Pense-t-on au citoyen du monde, solidaire de l’histoire des humains, ou au contraire se réfère-t-on au citoyen d’une communauté précise, enfermée dans son contexte, craintive, exclusive?

Comment révéler à chacun sa légitimité… sa citoyenneté ?

Dans le schéma traditionnel, le citoyen est citoyen parce qu’il est membre du peuple souverain mais sa citoyenneté ne s’exerce que dans ses rapports à l’Etat.

Il est citoyen quand il est électeur, il est citoyen quand il est contribuable. Son civisme consiste à se conformer à ses devoirs de sujet de l’Etat

Il convient donc, selon Robert Durand (histoire des centres sociaux, du voisinage à la citoyenneté), de parler de citoyenneté double.

L’une est formelle et s’exerce dans le rapport à l’ordre étatique de la cité ; l’autre est pratique, elle s’exerce en contribuant collectivement mais librement et diversement à la construction de l’intérêt général, à la vitalité de la cité, à son efficacité.

Etre citoyen c’est donc se sentir en capacité d’agir et de peser efficacement sur les mécanismes de décision concernant son destin individuel et collectif, sans qu’il soit pour autant nécessaire de payer des impôts et de pouvoir voter. Mais suffit-il de se sentir en capacité d’agir ?

Etre citoyen c’est aussi agir – exercer sa citoyenneté !

Comment s’exerce la citoyenneté ? (à suivre)

Pas de commentaires à “ Citoyenneté ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

«   
|